Réservez
léger :

demander un
devis

Le Chemin de Saint-Guilhem

faites connaissance avec le sud du Massif Central de la Lozère à l'Hérault

Nos services

sur Le Chemin de Saint-Guilhem

Infos pratiques

Navette : Consultez les horaires & tarifs

Topoguide : Le Chemin de Saint-Guilhem-le-désert

Site officiel : http://www.chemin-st-guilhem.fr

Hébergements : l'association des Amis du Chemin de Saint-Guilhem répertorie les hébergements sur le chemin.

Carnet d'étapes : Commandez-le ICI

En savoir plus...

Il s’agit au départ d’une antique voie de transhumance, connue sous le nom de « grande draille d’Aubrac » reliant l’arrière pays Montpelliérain au plateau volcanique de l‘Aubrac. 

Dès le haut moyen-âge, les voyageurs l’empruntent : en témoigne la fondation en 1002 de l’hospice de Notre Dame de Bonahuc (aujourd’hui Notre Dame du Bonheur), près du Mont Aigoual, où six chanoines augustins assurent la sauvegarde des passants.

Voie de commerce donnant accès aux foires de Meyrueis et du Vigan, attestées dés les années 1020, le développement du culte de Saint Guilhem (Saint Guillaume d’Orange) et surtout de la relique de la sainte croix déposée dans l’Abbaye de Gellone en voit croître l’importance.

Les incertitudes du XVème siècle (épidémies – guerre de cent ans) et les guerres de Religion (XVIème siècle) viendront tarir le flot des pèlerins. Le Camin Romieu restera fréquenté par les marchands jusqu’à la fin du XVIIème siècle puis délaissé au profit des nouvelles routes royales carrossables, aménagées au moment de la guerre des camisards (1685-1710).

Jusqu’aux années 1960, les troupeaux transhumants l’emprunteront jusqu’en Aubrac. De nos jours, seule la partie sud (des garrigues jusqu’à l’Aigoual et Meyrueis) est encore pratiquée par plusieurs troupeaux transhumants.

Nos services pour la randonnée :

tous nos services

Le Chemin de Compostelle

de La Chaise-Dieu au Puy à pied ou à vélo

La Vallée du Célé

Robe de bure et cotte de mailles

tous les itinéraires de randonnée